Loading...
Loading...

Marketing de contenu : le défi de la constance

Home / Conseils de rédaction / Marketing de contenu : le défi de la constance

Partager ses connaissances avec ses relations sur les médias sociaux est devenue chose courante et plusieurs entreprises se servent avantageusement de ces réseaux pour se positionner dans leur marché. Le défi est plus grand pour les travailleurs autonomes ou les dirigeants de petites entreprises, car ils ne disposent pas nécessairement de personnel affecté à la production de textes. Il est toutefois possible, faisable et même souhaitable de publier des textes pour prendre sa part de marché.

Comme toute chose, l’écriture devient plus facile en s’entraînant, mais aussi en travaillant avec méthode. En voici une.

1. Restez alerte

Durant la journée (ou durant la nuit), des idées vous traversent l’esprit. Vous songez à un projet, à une nouvelle façon de faire ce que vous maîtrisez déjà, à une phrase brillante qu’une relation d’affaires a prononcée et qui vous a frappé. Plusieurs de ces pensées ont un potentiel de contenu à développer. Prenons l’exemple d’André Sauvé avec ses capsules Qui l’eût cru! sur la langue française. À partir d’un mot ou deux, il produit de courtes vidéos étonnamment riches sur les particularités du français. Si vous n’avez pas vu ses capsules, prenez quelques minutes pour visionner celles sur les adverbes de lieu ou sur les mots.

2. Notez vos idées

Une bonne façon de saisir ce potentiel est de noter vos idées aussitôt qu’elles se présentent. Vous pouvez facilement consigner ces thèmes dans votre téléphone intelligent ou, pour ceux qui préfèrent les notes manuscrites, dans un calepin. Vous serez étonné de constater le nombre de notes que vous accumulerez au cours d’une seule journée. Lorsque vous prenez le temps de les noter, ces thèmes s’inscrivent aussi plus en profondeur dans votre mémoire et pendant que vous travaillez à autre chose, votre réflexion se poursuit, inconsciemment.

3. Réservez-vous du temps

C’est la clé! Rien de mieux que de se réserver du temps à l’agenda pour être certain de rédiger. Examinez l’horaire de vos semaines et réservez un minimum de temps à la rédaction. Que ce soit pour 15, 30 ou 60 minutes par semaine ou par jour, ce rendez-vous avec l’écrit vous permettra de développer l’habitude de rédiger. Plus souvent vous le ferez, plus facile le rendez-vous deviendra. Je vous invite à lire mes articles qui traitent d’inspiration ou de méthode de rédaction pour vous aider, puis rédigez!

4. Savourez la satisfaction

Que vous écriviez 100, 200 ou 500 mots durant la période que vous avez réservée à l’écriture n’a pas d’importance. Le défi est la constance et non la quantité. Si vous avez besoin de plus de séances d’écriture pour arriver à produire un article qui vous satisfait, prenez le temps nécessaire. La rapidité s’installera avec l’habitude d’écrire. Vous pourrez ensuite savourer la satisfaction de produire votre propre contenu. Au besoin, faites-vous accompagner pour être certain d’utiliser une méthode de travail efficace.

L’été est souvent une excellente période pour acquérir cette habitude. Profitez-en!

Sandra Gravel, réd. a., form. a.

Révision linguistique : Sylvie Lamothe

 

J’aide les entrepreneurs et les professionnels à disposer de textes qui sont cohérents avec l’image qu’ils veulent projeter. Je le fais, entre autres, par de l’accompagnement individuel et par des formations en groupe.

Pour approfondir vos connaissances à l’écrit, procurez-vous mon livre : Travailleur autonome et entrepreneur : Soignez vos écrits – Améliorez vos affaires.

À lire aussi:

Comments(0)

Leave a Comment