Loading...
Loading...

Atteint du syndrome de la page blanche?

Home / 10 questions posées à... / Atteint du syndrome de la page blanche?

Si vous rédigez fréquemment des articles pour votre blogue ou pour tout autre support, il vous arrive probablement de rencontrer le vide, le « je ne sais pas par où commencer », le « c’est pourtant clair dans ma tête, mais je n’arrive pas à l’écrire ». Vous voilà atteint du syndrome de la page blanche.

Lorsque cela arrive, vérifiez d’abord si vous êtes tombé dans le piège d’avoir commencé par la fin. En d’autres mots, avez-vous choisi votre sujet et avez-vous commencé à écrire tout de suite? C’est ça commencer par la fin. Et c’est aussi l’erreur la plus fréquente.

Pour en finir avec le syndrome de la page blanche

Votre rédaction sera grandement facilitée si vous adoptez les quelques étapes suivantes. Elles vous feront même gagner du temps!

1. Pensez à vos lecteurs après avoir choisi votre sujet, idéalement à un lecteur, une personne en particulier. C’est en ayant cette personne en tête que vous écrirez plus tard.

2. Rédigez votre titre, quitte à le retravailler une fois votre texte terminé. Votre titre est votre guide de rédaction. C’est la commande que vous vous donnez. Il vous aide aussi à choisir l’angle avec lequel vous traiterez votre sujet.

3. Choisissez trois thèmes pour couvrir votre sujet et limitez-vous à ce nombre. Lorsqu’il y a trop de thèmes, vous vous égarez vous-même et vous risquez d’ensevelir votre lecteur d’informations dont il ne saura que faire.

4. Inscrivez ces trois thèmes dans l’ordre qui vous semble approprié et, sous chacun d’eux, rédigez deux ou trois sous thèmes. C’est-à-dire ce que vous voulez dire sur chacun de vos trois grands thèmes. Ici, vous verrez si l’ensemble se tient, si vos choix sont bons et s’ils sont placés dans le bon ordre. Ajustez au besoin. C’est cette étape vous évitera d’être devant une page blanche sans savoir par où commencer.

5. Rédigez, enfin! La rédaction sera maintenant plus simple, car toute votre réflexion est faite. Vos idées sont devant vous, elles vous attendent. Rédigez le développement de votre sujet, la conclusion, puis rédigez l’introduction* en dernier.

Grâce à cette approche, le brouillard généré par le bouillonnement de vos idées se dissipera plus rapidement. Votre destination sera plus claire, plus précise, et votre point de départ vous paraîtra plus évident.

Bonne rédaction!

* L’introduction fera l’objet d’un prochain article. Qu’est-ce qu’on y met et quel est son rôle?

Sandra Gravel, réd. a.
SandraGravel.com

#Redaction #blogue #article #syndromepageblanche

J’aide les entrepreneurs et les professionnels à disposer de textes qui sont cohérents avec l’image qu’ils veulent projeter. Je le fais, entre autres, par de l’accompagnement individuel et par des formations en groupe.

Pour approfondir vos connaissances à l’écrit, procurez-vous mon livre : Travailleur autonome et entrepreneur : Soignez vos écrits – Améliorez vos affaires.

À lire aussi:

Comments(0)

Leave a Comment